Communiqué de presse : Assurance emprunteur

Communiqué de presse : Assurance emprunteur

Le fonctionnement de l’assurance emprunteur

Dans le cadre d’une acquisition d’un bien immobilier neuf ou ancien, l’acquéreur faisant appel à un emprunt bancaire pour financer son projet d’achat devra également souscrire une assurance emprunteur nommée « décès-invalidité ».

L’assurance décès-invalidité permet au bénéficiaire de l’emprunt bancaire d’être assuré sur le remboursement de son crédit dans le cas où il aurait une baisse ou une perte de revenus liés à un décès ou à une invalidité partielle ou totale ne permettant plus de pouvoir rembourser ses mensualités.

 

Répartition et coût de l’assurance

Cette assurance peut être souscrite de différentes manières dans le cas de co-acquéreurs : lors de l’établissement du crédit, les acquéreurs ont l’obligation d’assurer au minimum leur emprunt à hauteur de 100% mais ils peuvent répartir ces 100 % entre eux. Ainsi la répartition peut être adaptée suivant les acquéreurs, leurs situations et leurs revenus (exemple : 50% sur chacun des acquéreurs s’ils sont deux ou même 100% sur chacun d’entre eux).

La répartition à 100% sur chaque tête offre une meilleure sécurité pour votre investissement et également pour votre patrimoine et vos proches (notamment pour le conjoint ou les héritiers en cas de décès d’un des deux co-emprunteurs).

Le coût de l’assurance variera selon la situation de l’emprunteur (âge, condition physique, situation professionnelle, revenus …) mais également du taux d’assurance dans le cas de co-emprunteurs comme évoqué ci-dessus (exemple : coût d’assurance plus important dans le cas où les co-emprunteurs sont chacun à 100%).

 

Pour tout renseignement complémentaire au sujet de votre projet d’investissement immobilier neuf ou en rapport avec un financement bancaire, consultez notre site ou prenez contact avec nos conseillers.

En savoir plus :

Fleche verte