Crédit immobilier : Les banques moins strictes !

Crédit immobilier : Les banques moins strictes !

Les banques sont plus flexibles !

Les banques sont plus souples avec les emprunteurs. En effet,les ménages gagnent moins qu'auparavant, et les revenus moyens des emprunteurs sont en général inférieurs à 5000€.

Une chute importante des revenus des foyers emprunteurs, sauf à Paris

Inévitablement et on le constate, les ménages les plus aisés sont ceux qui ont le plus de facilité à investir, et surtout à obtenir leur crédit. Les revenus moyens des emprunteurs sont aujourd’hui d’environ 4400€, sur les deux dernières années on observe une chute de 20%. A contrario, on remarque le phénomène inverse pour les habitants de la capitale. Ils sont désormais de plus 8000€ par ménage. En comparaison, à Lyon on était aux alentours de 5800€ et Montpellier 4700€.

Les stratégies des banques changent

Le rôle de la BCE (banque centrale européenne)

La banque centrale européenne joue un rôle important sur l’économie en tentant de contrôler l’inflation de la zone euro (objectif d’une inflation à 2%), et notamment avec les crédits bancaires. Même si la croissance mondiale et plus particulièrement européenne est forte, elle ralentit. Ainsi, la BCE ne peut se permettre d’augmenter ses taux d’intérêts au risque de la ralentir encore plus.

Qu’en est-il des taux d’intérêts ?

Un seul constat : ils sont historiquement bas et vont le rester encore quelques mois. Ils oscillent entre 1,40% et 1,50%.

Stratégie bancaire

Les banques ont dû changer leurs stratégies, et devenir plus souples au regard des demandeurs. Effectivement, les prix de l’immobilier sont de plus en plus élevés, ce qui force les banques à réduire les taux d’intérêts ou du moins à ne pas les augmenter, et à accorder plus facilement les crédits en acceptant des dossiers qui auparavant auraient été plus complexes, puisque les banques comme les entreprises, ont des objectifs de rendements.

Un autre élément important pour l’obtention du crédit, l’apport

L’apport c’est la somme que vous allez investir de vos deniers personnel à la banque (cette somme provient de vos économies : épargne, héritage…).

En règle générale, les banques demandent entre 10% et 20% d’apport. Mais plus votre apport sera important, plus les chances d’obtention du crédit seront importantes. N’hésitez-pas à vous renseigner également sur les prêts pouvant vous aider tel qu’un prêt à taux zéro.

On constate que l’apport moyen est d’environ 18 000€ en 2018, soit une légère hausse. Cette somme correspond le plus souvent seulement au paiement des frais annexes. 

Ce qu’il faut retenir ?

2019 est toujours propice à l’investissement et à l’emprunt bancaire. Pouvoir profiter de taux aussi bas sur des durées plutôt longues est favorable aux investisseurs. Les banques sont moins frileuses pour octroyer des crédits, et l’apport n’est plus aussi important qu’auparavant, permettant à ceux qui n’ont pas une épargne importante de pouvoir tout de même contracter des crédits.

N’attendez-pas que les taux remontent et que les conditions se durcissent, profitez-en.