Défiscalisez avec un logement ancien à rénover!

Défiscalisez avec un logement ancien à rénover!

La nouvelle réduction d’impôt  dans l'immobilier ancien:

Suite aux effondrements des deux immeubles à Marseille, le gouvernement devait réagir afin d’éviter d’autres drames. Le gouvernement a donc adopté un amendement à la loi de finances 2019 instaurant un nouveau dispositif d’investissement locatif afin de répondre à la dégradation du parc privé. On peut par contre regretter qu’il faille attendre un évènement tragique pour remettre un sujet plus qu’important sur le tapis.

En quoi consiste-t-elle et quel est le but ?

Cette aide vise à relancer la rénovation des centres villes anciens où l’habitat est vétuste. Ce nouveau dispositif sera ouvert aux personnes achetant des logements faisant l’objet de travaux de réhabilitation permettant de défiscaliser 12 à 21% du montant de l’investissement dans la limite d’un investissement de 300 000€ comme pour la loi Pinel dans l’immobilier neuf. De plus, la déduction sera établie en prenant en compte l’ensemble de l’investissement (foncier, acquisitions et travaux) ce qui n’était pas le cas avant, seul le foncier était pris en compte. Mais, toutes les villes ne seront pas éligibles à ce dispositif et il faudra respecter certaines conditions.

Quelles villes éligibles ?

C’est la grande question. Pour le moment, rien de certain, mais on sait ce qui devrait à peu près se faire. En outre, le ministre du logement a stipulé que l’ensemble des villes ayant conclu des opérations de revitalisation du territoire (loi Elan), mais également les 222 villes retenues dans le Plan action cœur de ville pourront en bénéficier.

Les villes dans la région centre

Voici les villes en région centre : Romorantin, Blois, Bourges, Chartres, Châteauroux, Chinon, Dreux, Gien, Issoudun, Montargis, Nogent-le-Rotrou, Pithiviers, Vierzon.

Remarque : Angers, le Mans, Tours, Bordeaux, Nantes ne font pas parties des villes retenues.

Conditions à respecter

Pour pouvoir bénéficier de cette nouvelle réduction d’impôt, il faudra que les travaux représentent au moins 25% du coût total de l’opération, dans la limite d’un investissement de 300 000€ et sûrement une mise en conformité avec la réglementation thermique du moment.

Exemple : Pour un investissement de 250 000€, les travaux devront au moins être de  62 500€. Cette somme peut vous paraitre élevé au regard du montant de l’investissement, mais on parle ici des logements dans des états vétustes avec des coûts de travaux grimpant très rapidement.

Il s’agit donc de faire un choix entre obtenir un projet clef en main avec l’achat d’un logement neuf ou refaire entièrement le logement avec ce dispositif. Les deux ont de multiples avantages et peuvent convenir à tous. Il est vrai que l’achat d’un logement neuf apporte bien plus de garanties et nécessite moins d’efforts dans la réalisation du projet. Mais, il n’en demeure pas moins vrai que ce nouveau dispositif est mieux que le précédent et vous poussera sans aucun doute plus qu’auparavant à investir dans un logement ancien à réhabiliter.

Rayan PONTIER