L’obligation de douche italienne sans ressaut pour tous les logements neufs avec ascenseur

L’obligation de douche italienne sans ressaut pour tous les logements neufs avec ascenseur

A partir du 1er janvier 2021, les appartements neufs qui se trouvent en rez-de-chaussée mais également les maisons individuelles neuves devront obligatoirement être équipées de douche italienne sans ressaut c'est à dire en plain pied. En ce qui concerne les autres appartements, la mesure sera en vigueur seulement à partir du 1er juillet de la même année.

Objectif de la loi

L’idée première est de permettre aux personnes à mobilité réduite d’accéder aisément aux commodités sanitaires mais aussi de réduire le risque d’accidents pour ces personnes fragilisées. La même philosophie caractérise le logement évolutif prévu dans la loi ELAN qui détermine clairement ce dont doivent être équipés les habitations évolutives (la pièce d’eau entre autres, doit être modulable mais aussi réversible). Cette même loi est d’ailleurs à l’origine de l’obligation de douche italienne sans ressaut.
Le dispositif de la loi un peu changé par rapport au dispositif originel, prévoit que 80 pour cent des logements d’un immeuble doivent pouvoir être adaptés, 100% pour les ERP. Par exemple, si une baignoire est installée, elle doit être modifiable ultérieurement, sans gros œuvre, en douche. La loi ELAN impose un minimum de 20 pour cent d’appartements directement équipés pour les personnes à mobilité réduite. Tout va donc dans le sens d’une volonté d’accessibilité aux personnes âgées ou en situation de handicap.

Aspects techniques de l’obligation

Le dispositif légal prévoit un diamètre de 1.5 mètre pour qu’une personne circulant en fauteuil roulant ait la possibilité de se retourner.
La conception d’une douche italienne sans ressaut est plus complexe que celle d’une simple douche. Le prix de l’installation d’une telle douche est environ trois fois plus cher. En effet, tout le système de tuyauteries et le receveur doivent être renforcés pour éviter les risques de fuite, plus nombreux. La base de la douche doit être plus épaisse. Les entreprises du BTP craignent un coût plus élevé qui se répercuterait sur le prix du bien immobilier. Le risque qui touche à l’étanchéité est accru. En effet, des problèmes d’infiltration peuvent rapidement apparaître avec le risque parallèle de faire monter les primes d’assurance.