La garantie Visale en 3 questions

La garantie Visale en 3 questions

La garantie Visale : définition et principe

Visale, pour VISA pour le Logement et L’Emploi, est un dispositif de sécurité locative, mis en place en janvier 2016. Il vient ainsi remplacer la GRL (Garantie des Risques Locatifs).
Concrètement, la garantie VISALE a pour but de protéger les bailleurs privés, afin de booster le marché de l’immobilier, d’offrir un logement au plus grand nombre et de lutter contre le phénomène des biens immobiliers inoccupés.

 

Qui peut en bénéficier ?

La garantie est proposée sous certaines conditions. Sont éligibles : les salariés précaires du secteur privé de plus de 30 ans (en période d’essai pour un CDI, en CDD, intérimaires, intermittents, apprentis, etc.) ; les salariés du privé de moins de 30 ans (peu importe le contrat) et les ménages en difficulté qui sont logés via un organisme intermédiaire.

Concernant le logement, seuls les logements privés (maisons ou appartements, vides ou meublés) détenus par des particuliers ou personnes morales sont concernés et à condition qu’ils soient loués à titre de résidence principale. Le loyer maximal, charges comprises, ne doit pas dépasser 1 500€ (à Paris) ou 1 300€ (pour toutes les autres villes).

 

Comment ça marche ?

En cas de non-paiement des loyers par le locataire, pour quelque raison que ce soit, la garantie Visale vient prendre le relai, garantissant ainsi la sécurité du bailleur vis-à-vis de ses revenus, et ce durant les 3 premières années de location. La garantie Visale, c’est tout simplement une caution solidaire, mais assurée par l’Etat.
Attention toutefois : elle ne couvre pas les dégradations faites, mais uniquement les impayés. Pour se protéger au-delà de 3 ans et contre les dégâts matériels, les propriétaires peuvent toujours choisir de souscrire, eux-mêmes à une assurance adaptée. Attention, Visale n’est pas compatible avec un autre cautionnement ou une autre assurance.

Pour bénéficier de la garantie Visale, c’est au locataire de faire la demande. Celle-ci est gratuite et rapide (environ 48h pour obtenir le Visa). Il lui revient ensuite de le transmettre au propriétaire qui fera le choix d’y adhérer ou non et, le cas échéant, de transmettre ses informations et de signer un contrat de cautionnement.

En savoir plus :