Le gouvernement en marche, ne s'arrête plus !

Le gouvernement en marche, ne s'arrête plus !

Bonne année 2018 et nouvelle mesure!

La nouvelle année 2018 apporte avec elle son lot de nouveautés pour le secteur de l'immobilier. Et c'est le locataire aux revenus modestes le premier concerné par cette réforme. Les "APL accession" accordées par la CAF dans le cadre d'une construction ont été modifiées. Un arrêté ministériel doit maintenant préciser quelles communes sont concernées.

Pourquoi le gouvernement modifie les "APL accession" pourtant moins coûteuses que les APL location ?

"L'APL accession" est l'une des aides les plus efficaces, directement versée à la banque prêteuse, elle vient réduire la mensualité de crédit payée par l'emprunteur, pouvant atteindre 50% dans certains cas ! En 2016, c'est 447 000 acquéreurs qui ont pu en bénéficier, pour un montant de 834 millions d'euros, une somme qui représente seulement 5% du budget total des allocations logement. Cette nouvelle reforme est donc remise en cause, si ces locataires demandaient à percevoir des APL, celle-ci serait plus élevée, un calcul étrange pour les caisses de l'État qui souhaite boucher les fuites du budget public.

Les changements ne s'arrêtent pas là, puisque le Prêt à Taux Zéro a aussi été révisé selon les départements. Maintenu dans le cadre de la vente D'HLM sans condition de travaux ni de zonage, les villes qui se trouvent en zones A et B1 quant à elles pourront en bénéficier jusqu’à fin 2021. Dans l’ancien, le prêt à taux zéro est maintenu sous condition de travaux dans les seules zones B2 et C jusqu’à fin 2021.

Ces nouveautés vont être discutées lors de la conférence de consensus qui réunit parlementaires, élus locaux et acteurs du logement jusqu’à la fin du mois de janvier. Une évolution des lois est-elle encore possible ?

Affaire à suivre...

Notre avis concernant les APL accession: elles sont souvent utilisées dans des communes en zones B2 et C, là où il n'y a pas un fort besoin de logements.

 

En savoir plus :